mercredi 24 mai 2017

1 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.

[Visiteur - Connexion]

deconnexion

Inscription


Chercher avec google
Google search
Recherche
Activité du Site

Pages vues depuis 04/02/2000 : 1 893 527

  • Nb. de Membres : 176
  • Nb. d'Articles : 189
  • Nb. de Forums : 8
  • Nb. de Sujets : 4
  • Nb. de Critiques : 1

Top 30  Statistiques

Le bien public - 06/11/2011

Elégance et émotion avec Aznavour



le 06/11/2011 à 05:00 par Par Sophie Van Vlierberghe

Charles Aznavour nous a offert, vendredi soir à l’Auditorium, un spectacle de deux heures d’une grande qualité musicale: un show élégant, tout en énergie et en émotion.

 Le crooner préféré des Français démarre son show en douceur, sobre et impeccable, entouré d’un orchestre énergique, et de ses choristes.

Le concert démarre sous le signe de la nostalgie tendre : des ballades revenant sur le paradis perdu de la jeunesse et des amours passés… Là encore, Aznavour montre sa qualité d’interprétation en insufflant une énergie joyeuse à des thèmes plutôt mélancoliques ; le tout bien sûr porté par les textes que l’on connaît, propres à chanter la vie et l’amour avec profondeur et sensibilité.

Une nouvelle étape est franchie lorsque le chanteur entame Dansons joue contre joue : il se mue en authentique artiste de music-hall, exécute quelques pas de danse, va et vient sur la scène avec une énergie solaire. Il prend parfois un temps de pause pour nous faire rire et nous émouvoir, nous parler musique, évoquer le mariage parfait des mots et des mélodies, leur nécessité. Il commence par lire son texte comme un poème, par faire résonner les mots, avant d’être rejoint par l’orchestre. Il nous offre également un duo émouvant avec sa fille Katia sur la très belle chanson Je voyage, et le dialogue entre les deux générations donne un échange mélodieux et tendre.

L’orchestre, bien que très présent, et composé de musiciens talentueux, n’éclipse jamais le chanteur : il demeure un écrin parfait pour l’interprétation juste, puissante et pleine d’émotion du grand Charles.

La production n’a pas donné d’accréditation aux photographes lors du concert.

L'ARTICLE EN LIGNE



Précédent |  Suivant

Temps : 0.3442 seconde(s)